S’expatrier en Polynésie française: entre paradis et mirage.

 

On imagine souvent, lorsque l’on évoque la Polynésie française les « Vahinés » dansant sur la plage en paréo ainsi que des énormes plages de sable blanc s’étendant à perte de vue, mais cette vision des choses est celle de la « carte postale ». Vivre à Tahiti ou dans les Tuamotu a certainement de nombreux côtés positifs, mais également des points déroutants auxquels vous n’aviez peut-être pas pensé..

 

Les joies de vivre au PARADIS

 

  1. Le rythme de vie

Ce coin du monde a son rythme bien à lui. Nous semblons disposer de plus de temps ici qu’ailleurs. Les journées commencent tôt de par l’heure de lever du soleil et la proximité des choses fait que nous ne perdons pas beaucoup de temps en déplacement (sauf pour ceux qui tombent dans les bouchons en direction de Papeete chaque matin). Ce rythme de vie nous laisse du temps à consacrer à autre chose qu’à son travail.

 

  1. Se mettre à son compte

La patente, qui est une contribution sous forme d’impôt, vous permet de développer votre propre structure en très peu de temps. En effet, une demi-journée vous suffira à créer votre entreprise et la déclarer dans la chambre du commerce, de l’agriculture ou encore à la Direction des impôts (en fonction de votre type d’activité). Vous pourrez alors directement exercer votre activité, légalement, en étant soumis au régime fiscal polynésien qui reste très avantageux.

 

  1. Le dépaysement

Les paysages de Polynésie française sont parmi les plus jolis paysages qu’il m’ait été donné de voir. De Tahaa à Raivave en passant par Bora Bora, la « perle du pacifique » ou encore les Marquises…

La beauté de ces lieux est incroyable, mais ce n’est pas tout. Le dépaysement ressenti ici est également lié à la culture. Recevoir un collier de fleurs, tutoyer n’importe qui dans la rue, plonger avec un masque et un tuba pour observer les poissons, vivre sous un climat chaud en mangeant des fruits exotiques contribue à faire de la Polynésie un endroit unique.

  1. Le climat (de mai à octobre)

La chaleur est à double tranchant mais ne jamais à avoir un mettre un pull ni même un pantalon est assez agréable. L’hiver austral (de mai à octobre) est une période clémente. Il fait bon la journée avec des températures comprises entre 22 et 26 degrés, ce qui nous permet de faire des activités sans que la chaleur ne soit trop écrasante, et les nuits sont fraîches (de 18 à 20 degrés).

La température de l’eau est constante toute l’année (entre 26 et 28 degrés) et il est plaisant d’aller faire quelques brasses dans les lagons.

 

  1. La proximité des destinations

La Polynésie est composée de 5 archipels aux noms évocateurs tels que la Société ou les Marquises et se trouve dans un territoire gigantesque. Si l’on superpose une carte d’Europe sous la carte de la Polynésie, on se rend mieux compte de sa taille.

Habiter au milieu de ces îles permet évidemment de pouvoir partir à l’aventure dans les atolls des Tuamotu ou sur les terres mystérieuses des Gambiers.

Vivre dans le « triangle polynésien », c’est également la possibilité de pouvoir voyager dans le pacifique et partir à la découverte d’Hawaii, de la Nouvelle Zélande ou de l’Île de Pâques.

 

 

L’autre côté de la carte postale

 

  1. Le coût de la vie

On a de cesse de l’entendre, « la Polynésie c’est cher ! ». Effectivement vivre au soleil toute l’année à 18 000 km de la métropole ça se paye. Pour faire simple votre pouvoir d’achat va dégringoler si vous souhaiter venir ici en gardant le même salaire. Selon une nouvelle étude de l’Institut de Sondage de la Polynésie Française de mars 2016, le niveau général des prix à la consommation est supérieur de 39% à celui de la métropole… un écart qui a beaucoup augmenté depuis 2010. Dans ces conditions, les produits habituels de métropole sont bien plus chers au « Fenua », et si vous venez vous installer ici tout en gardant les mêmes habitudes de consommation votre coût de la vie représentera 55% de plus (contre 51% en 2010) !

 

  1. Vivre au rythme du soleil

Le soleil se lève à 5 heures du matin… La vie aussi. Ceci est assez perturbant car la majorité des salariés et des écoliers comment à 7h30. Vu que la nuit tombe aux alentours de 18h, vous serez rentré probablement plus tôt chez vous qu’en métropole. Il faut penser que vu l’heure de votre réveil, la soirée ne durera pas jusqu’à minuit. Un certain nombre de polynésiens sont au lit à 21 heures (voir plus tôt dans les îles). Vous aurez à réfléchir autrement à la façon de décomposer le temps dans votre journée, ce qui vous amènera peut être à attaquer votre ménage à 6 heures du matin !

 

  1. La lenteur de l’administration et des entreprises publiques

Bien que matinales, les administrations ne sont pas toujours des plus performantes. Traditionnellement, l’on voyait souvent les postes transmis de père en fils dans les administrations (ce qui commence à changer). Imaginez dans ces conditions (avec des postes garantis), sans que les « repreneurs » n’aient fait particulièrement d’études appropriées (peut-être ont-ils été jusqu’au brevet des collèges pour certains), à quoi peuvent ressembler les rouages de ce système. Mettre en place un prélèvement automatique pour son forfait internet peut vous coûter 5 ou 6 déplacement en agence. 50 à 60% des courriers que vous envoyez vers la métropole arriverons, mais ou finissent les courriers restants ?

Bref la liste est longue et mieux vaut communiquer par mail avec les structures de métropole et vous déplacer en Polynésie, car ils ne sont pas toujours opérationnels sur les envois de mails.

 

  1. Le climat (de novembre à avril)

Ce qui est un avantage une partie de l’année peut se révéler dur à vivre lors de la saison des pluies. Vivre lorsqu’il fait trop chaud de jour comme de nuit est très difficile. Etre en permanence en sueur, même sans faire d’effort et sous une humidité forte est un cauchemar auquel bon nombre de personne ne s’attendait pas. Tous vos objets en cuir (ceinture, chaussures, bracelet de montre…) moisissent, et vos oreillers et couvertures sont mouillés par l’humidité ambiante. Il peut pleuvoir assez fortement et ce pendant une semaine d’affilée et sous une chaleur accablante, c’est pourquoi j’ai réparti ce topic du côté des avantages et des inconvénients.

 

  1. Manque d’information et d’activité

La culture traditionnelle est très présente ici et vous aurez l’occasion de voir ou de participer à des événements uniques. Ce fort engouement pour le local ne laisse pas beaucoup de place pour d’autres événements culturels. Il y a bien quelques concerts sur Tahiti, mais si vous aimez le spectacle de rue, le théâtre ou ce genre de manifestation, vous en trouverez moins ici. Et ce, sans parler du manque d’information. Les grands événements sont couverts sur Papeete par de l’affichage publicitaire et dans les journaux, mais pour le reste vous le saurez au hasard d’une conversation ou en organisant une veille sur internet.

 

Vous l’aurez compris la Polynésie comme le reste du monde à de nombreux atouts mais également son lot d’inconvénients et de manques. Vouloir venir ici, c’est vouloir changer. Goûter à une vie plus « simple », au bon sens du terme, sans fioriture. Il faut être capable de revoir son mode de consommation, son alimentation, profiter des choses de la vie et aménager son temps pour profiter au mieux. Je conseillerais à ceux qui aiment passer leurs week-ends à faire du lèche vitrine, ou à se rendre au théâtre de se poser la question. Si vous aimez la grasse matinée, les restos libanais, le champagne et les belles voitures allemandes, posez-vous doublement la question ! Venir à Tahiti ou dans les îles, c’est venir vivre une expérience et apprendre des choses sur nous-même, mais cela à un prix, celui de l’éloignement et du changement d’habitude. Etes-vous prêt pour cela ?

 

MS.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *